Extraits du catalogue Vendanges de Printemps,
Antoine Réguillon, février 2012.

(...)
Benoît Géhanne « instrumentalise » les images avec lesquelles il explore des situations visuelles et plastiques inédites. Dans ses œuvres, les images photographiques ou dessinées, fragmentaires, rencontrent des surfaces géométriques, des plans colorés, des lignes graphiques. Ainsi juxtaposées, insérées ou simplement reliées à d’autres matériaux, les images changent de statut : elles se définissent avant tout comme des données visuelles qu’il devient possible de manipuler et de requalifier en trouvant un juste équilibre entre la valeur narrative, le pouvoir d’évocation et les qualités plastiques des images utilisées. (...)